Carte des risques d’allergies au pollen en France

Date de dernière mise à jour : Le 17/07/2024

Données issues du rnsa

Carte et alerte sur le risque d'allergie au pollen

Les différents types de pollens, tels que ceux du bouleau, du cyprès et des graminées, sont surveillés afin d'établir l'alerte sanitaire par département. Les départements sont classés en fonction du niveau d'allergie, représenté par une carte de risque. Lorsque le niveau est élevé, signalé en rouge, les personnes allergiques sont particulièrement exposées. Le réseau national assure une surveillance constante de la présence de pollens et émet des alertes en cas de risque élevé, permettant ainsi de prendre les mesures nécessaires pour préserver la santé des individus allergiques.

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA)

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) est un outil essentiel pour donner l'alerte sur les allergènes tels que les pollens en France.

Le RNSA assure une surveillance en temps réel des niveaux de pollens dans différents départements de la France, notamment ceux du bouleau, du cyprès et des graminées. Les allergies liées aux pollens représentent un risque significatif pour la santé des personnes allergiques.

Les bons gestes à adopter en cas d’allergie au pollen

Les allergies au pollen, souvent désignées sous le nom de rhume des foins, surviennent lorsque des personnes sensibles inhalent ou entrent en contact avec les pollens émis par les arbres ou les graminées. Cette exposition aux allergènes déclenche une réaction inflammatoire au niveau des yeux (conjonctivite) et des muqueuses nasales (rhinite). Les symptômes les plus courants comprennent des yeux larmoyants et irrités, un écoulement ou une congestion nasale, voire même une irritation de la gorge...

Si tel est votre cas, pendant la saison pollinique, ces quelques gestes (recommandés par le Haut Conseil de la Santé Publique) peuvent limiter votre exposition à ces allergènes.

À la maison

Rincez vos cheveux le soir

Attention, avec la remise en route du chauffage, ce sont les acariens et les moisissures qui pourront aussi venir perturber les personnes allergiques dans les logements.

Aérez votre lieu d’habitation au moins 10 min par jour

de préférence avant le lever du soleil et après le coucher du soleil.

Éviter d’aggraver vos symptômes

en ajoutant des facteurs irritants ou allergisants (tabac, produits d’entretien ou de bricolage, parfums d’intérieur, encens, bougies etc.).

À l’extérieur

Éviter les activités extérieures qui entraînent une surexposition aux pollens

Tonte du gazon, entretien du jardin, activités sportives etc. En cas de nécessité, privilégiez la fin de journée et le porte de lunettes de protection et d’un masque.

Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur

En cas de déplacement en voiture

gardez les vitres fermées.

Soyez encore plus attentifs à ces recommandations en cas de pics de pollution atmosphérique et n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé (médecin généraliste, allergologue...) en cas d’aggravation des symptômes.

*Recommandations issues du Ministère du travail, de la santé et des solidarités.